capacité d’autofinancement

À quoi sert la capacité d’autofinancement ?

En termes d’indicateurs de performance de l’entreprise, la capacité d’autofinancement (CAF) en fait partie des principales variables. Elle sert surtout à évaluer une société. En effet, lautofinancement indique le potentiel de capitaux que cette dernière peut réinvestir dans son activité. C’est un indicateur essentiel que chaque dirigeant d’entreprise, actionnaire et partenaire financier doit maîtriser afin de connaître la possibilité d’investissement interne. Dans cet article, vous allez découvrir l’utilité de calculer la CAF.

Quatre Solutions Simples Pour Améliorer La Trésorerie De Votre Entreprise

Quatre Solutions Simples
Pour Améliorer La Trésorerie
De Votre Entreprise

Télécharger votre livre blanc gratuitement!

 

1) Capacité d’autofinancement : de quoi s’agit-il ?

 

Les auteurs ont défini l’autofinancement de diverses manières, mais en général, il correspond aux ressources propres générées par l’activité de l’entreprise pour assurer son financement interne. En d’autres termes, c’est la capacité à financer ses investissements et son activité avec ses propres moyens financiers.

 

L’autofinancement est en effet, le résultat des opérations influençant la trésorerie de l’entreprise. C’est le total de la somme des réserves, des plus-values, des dotations aux amortissements, de l’épargne, des exercices antérieurs et des capitaux propres. La capacité d’autofinancement correspond donc au flux financier net réel que l’entreprise a généré sur une période donnée ou un exercice comptable. Son calcul a lieu avant la distribution des dividendes.

 

2) Calcul de la capacité d’autofinancement

 

Dans le cadre de son activité, une entreprise doit pouvoir financer les investissements permettant sa croissance, payer les dettes fournisseurs, fiscales et sociales, les emprunts et verser les dividendes de ses associés. Le calcul de la capacité d’autofinancement permet donc de mesurer le flux potentiel de trésorerie d’où le montant des dépenses que l’entreprise peut faire. Elle correspond à la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables. La méthode de calcul rapide est :

 

CAF = Résultat net comptable + autres charges non décaissables + valeur nette comptable d’Éléments actif cédés – autres produits non encaissables – produits de cession d’éléments d’actif – comptes – quote-part des subventions d’investissement virées au résultat de l’exercice

 

Cet indicateur permet aux organismes financiers d’évaluer la capacité de remboursement d’une entreprise en cas d’emprunt.

 

Conclusion

 

La détermination de la capacité d’autofinancement est surtout nécessaire quand l’entreprise veut emprunter auprès d’une banque. Cela permet à cette dernière d’avoir une information claire sur sa situation financière et sa capacité à pouvoir rembourser ses dettes.

 

Comments

comments